Contactez-nous dès maintenant !

Appel gratuit 24h/24 et 7j/7

Problèmes d’humidité dans une maison ancienne : que faire ?

Table des matières

Si les problèmes d’humidité peuvent frapper n’importe quelle construction, les maisons anciennes sont particulièrement exposées à ce phénomène. Savoir identifier les symptômes afin de résoudre les problèmes d’humidité présente dans la maison est primordial pour éviter un vieillissement prématuré de votre bien.

Infiltrations, remontées capillaires, excès de condensation ou humidité ascensionnelle, nous vous aidons dans cet article à y voir un peu plus clair dans une nébuleuse qui peut coûter cher.

Bâtiment ancien : c’est quoi ?

Les maisons ont été construites au fil des siècles avec des moyens et techniques de construction adaptés au savoir-faire de chaque époque. On distingue en la matière 3 périodes, avant 1948, entre 1948 et 1974 et après 1974.

  • Un bâtiment est dit « ancien » s’il a été construit avant 1948. Sa caractéristique est d’être en pierre, brique ou torchis, les matériaux disponibles localement.
  • Les bâtiments édifiés entre 1948 et 1974 ont vu l’apparition de l’utilisation de béton et de parpaing et correspondent au début de la massification des constructions.
  • Après 1974 surgissent des bâtisses assujetties aux premières réglementations en matière de performance thermique. Le béton demeure toutefois le matériau de prédilection.

Si en matière d’esthétisme chacun aura ses préférences, en termes d’humidité, les vieilles maisons restent les plus fragiles. Ce sont elles qui sont le plus souvent touchées par le phénomène d’humidité ascensionnelle qui peut se révéler un véritable fléau. Si aucune mesure n’est prise, elles deviennent un gouffre financier.

Humidité : un problème récurrent dans les maisons anciennes

Les maisons en pierre disposent souvent de murs à même le sol avec une exposition directe aux remontées d’humidité. Rien n’empêche l’eau de remonter dans les murs et d’entamer l’intégrité de la structure du bâtiment. La porosité inhérente à la pierre ou la brique amplifiant la problématique, on comprend rapidement pourquoi les maisons anciennes sont sujettes à l’humidité ascensionnelle.

En plus des remontées capillaires, la pluie peut s’infiltrer à plusieurs endroits :

  1. le toit, quand les tuiles sont poreuses ou espacées ou que le vent les soulève ;
  2. les fissures potentielles dans la façade.

Et si l’épaisseur des murs est un atout qui permet de conserver une certaine fraîcheur en été, en hiver, le confort thermique se dégrade. Avec l’humidité en plus du froid, il est difficile de chauffer et de maintenir à bonne température. La conséquence directe est une explosion de la facture énergétique.

Il est indispensable d’engager des travaux car, en plus des dépenses en chauffage, votre maison en pierre se dégrade. C’est grave pour ses occupants mais aussi pour une revente potentielle : les problèmes d’humidité font fuir les acheteurs.

Humidité dans une vieille maison

Comment savoir si une maison ancienne est saine ?

Les vieilles maisons sont, par nature, plus ou moins humides à cause de leur matériau de construction mais aussi d’un manque potentiel d’entretien. C’est le cas si elles ont été laissées inhabitées, par exemple dans le cadre d’une succession.

Il existe des moyens de vérifier qu’une maison ancienne est saine. Au fil du temps, l’humidité ascensionnelle finit par s’accumuler dans les murs et on peut la repérer :

  • les revêtements et plinthes se décollent ;
  • il y a des gouttelettes sur les fenêtres et les murs ;
  • vous observez des moisissures, champignons, efflorescences ou salpêtre ;
  • les poutres en bois et la charpente pourrissent ;
  • de la corrosion s’est installée ;
  • la pierre s’effrite, car elle ne peut pas évacuer l’eau ;
  • vous éprouvez une grande sensation de froid et l’air est humide.

Une maison ancienne qui a des problèmes d’humidité peut présenter un ou plusieurs de ces symptômes à différents niveaux d’avancement.

Achat d’une maison ancienne : quelles précautions pour éviter les problèmes ?

Si une maison en pierre dégage un charme fou et incarne le rêve de nombreux acquéreurs potentiels, elle doit être choisie avec soin pour éviter les mauvaises surprises. Car si les maisons anciennes sont singulières et uniques, elles présentent souvent une problématique commune : un problème d’humidité.

Profitez de la visite pour inspecter soigneusement tous les recoins à la recherche d’indices confirmant qu’elle est saine. N’hésitez pas, en cas de doute, à la visiter plusieurs fois. Un achat est un engagement financier important, parfois celui d’une vie, il s’agit de ne pas s’y jeter les yeux fermés.

La condensationl’apparition de moisissure sur les murs, la buée, le salpêtre, un air humide difficilement respirable sont des signes qui doivent vous alerter. Ils ne sont pas forcément complètement rédhibitoires s’ils peuvent être traités. Toutefois, dans certains cas, les travaux peuvent être importants et dépasser votre budget initial : l’avis d’un professionnel peut vous éviter bien des désagréments. Prenez votre temps pour vous décider et visitez plusieurs biens, car si les problèmes d’humidité sont légion dans les maisons anciennes, ils n’ont pas tous la même gravité.

Comment traiter l’humidité dans une vieille maison ?

Heureusement des solutions existent pour résoudre ces problèmes d’humidité dans des maisons anciennes.

Humidité ascensionnelle

Pour contrer les problèmes de remontées capillaires dans une vieille maison, l’injection de produits spéciaux bloquant l’humidité est recommandée.

Poser un drain évacuant l’eau vers les égouts pour qu’elle monte pas par les murs est aussi envisageable.

Condensation, buée

Si l’air est chargé en humidité, commencez par aérer plusieurs fois par jour et chauffer à 16 degrés minimum. C’est particulièrement important dans les pièces les plus sujettes à l’humidité comme cuisine et salle de bains.

Si le problème persiste, une VMC (ventilation mécanique) peut être utile.

Infiltrations via la façade

Si la façade de la vieille maison est poreuse, la solution est d’y projeter un produit hydrofuge qui la rendra répulsive et stoppera les infiltrations d’eau.

Infiltrations par le toit

Faites appel à un professionnel qui pourra poser un diagnostic et évaluer s’il suffit de changer quelques tuiles ou refaire complètement la toiture voire la charpente si elle a commencé à pourrir et se dégrader.

Partager cet article

Ceci pourrait vous intéresser aussi :

Cave aménagée
Non classé

Comment aménager sa cave en lieu de vie ?

Envie de créer une pièce de vie supplémentaire au niveau de votre soubassement ? La cave peut être aménagée de diverses manières.

Lire Plus
Rénovation d'une maison
Assurances et primes

10 astuces pour rénover votre maison

Comment rénover sa maison? Traiter les problèmes d’humidité? Quelles sont les aides? Voici 10 astuces pour réussir à rénover votre maison.

Lire Plus
Choisir sa société de traitement de l'humidité
Non classé

Comment choisir sa société de traitement de l’humidité ?

Que l’on soit locataire ou propriétaire, l’humidité à l’intérieur de la maison est souvent la bête noire des occupants. Et pour cause : elle peut …

Lire Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.