Contactez-nous dès maintenant !

Appel gratuit 24h/24 et 7j/7

Humidité et consommation d’énergie : quels sont les liens ?

Table des matières

Si vous avez une maison humide, il va de soi que la santé des occupants risque malheureusement d’être affectée. Si vous n’appliquez aucun traitement, vous subissez également des déperditions de chaleur se traduisant par une augmentation inutile de votre consommation d’énergie.

Résultat : vous avez une sensation d’inconfort permanente, c’est-à-dire une sensation de froid s’expliquant à cause d’un air trop humide. Vos appareils de chauffage et vos appareils de climatisation seront sur-sollicités. Alors pour éviter ce phénomène, il est important d’en comprendre les causes et de prendre toutes les dispositions nécessaires.

Pourquoi l’humidité entraîne une consommation d’énergie plus importante dans le logement ?

La sensation de froid et l'air humide

Dans un premier temps, il faut comprendre de quoi nous parlons lorsque nous évoquons le terme de température réelle et de température ressentie. C’est un terme aussi bien valable pour une température intérieure que pour une température extérieure.

La température réelle correspond tout simplement à celle qui est affichée au niveau de votre thermomètre. La température ressentie intègre d’autres notions telles que la sensation physiologique du chaud et du froid.

Avec un degré d’hygrométrie plus important et un vent plus conséquent, la température ressentie s’accentue. Par ailleurs, il y a d’autres facteurs plus personnels entrant dans l’équation telle que le stress ou encore la fatigue.

Voilà pourquoi il est important de maîtriser les courants d’air. Vigilance si vous avez une VMC en panne, si vous avez raboté un peu trop votre porte d’entrée, si vous avez des fenêtres poreuses ou encore une cheminée ouverte. Ce sont des entrées d’air pouvant provoquer une sensation de froid. Alors pour compenser cette température ressentie, vous augmentez votre chauffage et votre consommation d’énergie augmente également.

Mais ce n’est pas le seul facteur sur lequel vous devez porter votre vigilance. Le renouvellement de l’air est un autre critère absolument essentiel. En cas de renouvellement insuffisant, l’humidité ambiante sera plus importante et donc la sensation de froid également. Un juste compromis consiste à maintenir un taux entre 45 et 60%.

Dépenses énergétiques et humidité

Les causes les plus récurrentes d’une humidité trop forte dans une habitation

La température ressentie à l’intérieur d’un logement humide paraît plus basse de 2 à 3 degrés en comparaison avec une maison ne souffrant pas d’humidité. Par conséquent, vous voyez à quel point il est inconfortable d’avoir une maison humide. Mais plusieurs raisons peuvent expliquer cette situation entraînant inlassablement une surconsommation d’énergie.

Un air trop humide

La première source principale d’inconfort pendant la période hivernale s’explique tout simplement par une ventilation qui n’est pas adaptée dans le logement. Résultat, vous avez l’impression d’avoir un air humide et une sensation de froid beaucoup plus importante. Afin de remédier à cette problématique, vous avez naturellement le réflexe d’augmenter la température de votre chauffage central. Certes, cela fonctionne, mais comme vous pouvez vous en douter, vous avez également une consommation d’énergie plus conséquente.

Si vous êtes soucieux de l’environnement et de votre portefeuille, vous n’avez pas envie de vous retrouver avec une facture énergétique disproportionnée. Si malgré une température réglée correctement vous avez toujours cette sensation de froid, l’accumulation de la vapeur d’eau est une autre raison expliquant ce phénomène. Pourtant, vous n’avez pas fait usage d’appareils spécifiques, mais le simple fait d’utiliser un sèche-linge, de prendre une douche, de préparer les repas, de laver le sol ou encore de respirer sont autant de facteurs entraînant de la vapeur d’eau dans le logement.

Un mur humide

Si vous avez un mur humide, généralement un mur porté sur l’extérieur, vous pourriez voir apparaître différents éléments indésirables tels que du salpêtre ou des moisissures. Mais ce n’est pas tout, un mur humide engendre également une déperdition énergétique conséquente. Vous aurez plus de mal à chauffer la pièce dans laquelle se trouve le mur humide. Ce phénomène s’explique par un rayonnement froid en opposition avec un rayonnement chaud sur un mur chaud.

Si vous en avez l’opportunité, n’hésitez pas à faire l’expérience en posant votre main sur un mur froid et ensuite sur un mur tempéré. Si vous avez correctement réglé votre chauffage central avec une température ambiante entre 19 et 20 degrés, vous ne devriez pas avoir cette sensation de froid lorsque vous posez la main sur le mur. Si c’est le cas, vous êtes probablement confronté à un mur humide.

Non seulement il faut agir, mais également comprendre ce phénomène. Un mur humide s’explique de différentes façons à cause d’une infiltration d’eau au niveau de la façade, du mur en lui-même ou à cause des remontées capillaires. Essayez de visualiser si d’un point de vue extérieur vous avez des fissures apparentes. Si c’est le cas, rapprochez-vous immédiatement d’un professionnel afin d’obtenir un diagnostic beaucoup plus précis et surtout un devis par rapport aux travaux de réparation.

La remontée capillaire est une autre raison expliquant la présence d’un mur humide. Pour faire simple, il s’agit d’une remontée de l’eau au niveau de la partie inférieure de votre mur. L’eau remonte naturellement par capillarité jusqu’à 1,50 m.

Mais peu importe la raison, il est important de prendre toutes les dispositions pour assécher vos murs le plus rapidement possible.

Des dépenses d’énergie directement liées à des difficultés à chauffer le logement

Un air humide sera plus difficile à chauffer en comparaison avec un air sec. Alors si vous avez des problèmes d’isolation et de ventilation, vous vous retrouvez avec un air humide et vous allez consommer davantage d’énergie pour obtenir la température désirée.

Les dépenses énergétiques sur votre habitation augmenteront et cela aura un impact direct au niveau de votre budget. Mais ce n’est pas tout, vous risqueriez également d’avoir des dégradations supplémentaires au niveau des parties humides. Autres conséquences néfastes, mais cette fois-ci pour la santé des habitants.

Les risques infectieux augmentent, ainsi que les allergies. Dans l’idéal, il ne faut pas dépasser un taux d’humidité supérieur à 60 %. D’autant plus qu’il existe des solutions rapides et efficaces à mettre en œuvre dans le but de vous débarrasser d’un air humide et donc de faire baisser directement vos dépenses énergétiques.

Quelques astuces pour obtenir un logement moins humide :

  • Pour lutter contre cette problématique, faites en sorte de renouveler l’air en ouvrant vos fenêtres. Une solution que vous pouvez immédiatement mettre en pratique, sans le moindre investissement, mais simplement en faisant preuve de bon sens. Essayez de le faire deux fois par jour pendant une durée de 10 minutes. C’est une excellente façon d’assainir l’air ambiant.
  • Il est également conseillé de mettre en place un système de ventilation autonome. L’option hygrométrie permet de calculer automatiquement le degré d’hygrométrie et d’adapter la ventilation en conséquence.
  • Si vous avez des murs humides, il est important de les assécher en effectuant des travaux d’assainissement. De cette façon, vous gagnerez en confort, mais également en économie.

Traitez l’humidité présente dans votre habitation grâce à Humihouse. Nous employons des solutions fiables et durables !

Partager cet article

Ceci pourrait vous intéresser aussi :

Choisir sa société de traitement de l'humidité
Non classé

Comment choisir sa société de traitement de l’humidité ?

Que l’on soit locataire ou propriétaire, l’humidité à l’intérieur de la maison est souvent la bête noire des occupants. Et pour cause : elle peut …

Lire Plus
Placement idéal d'un système de climatisation
Climatisation

Où faut-il installer votre système de climatisation ?

Ce mois de mai est placé sous le signe du soleil ! La saison estivale ne bat pas encore son plein, mais les températures montent de manière considérable. Vous avez pour projet d’installer la climatisation au sein de votre habitation ? Bon parti pris. De nombreux éléments doivent, cependant, être pris en compte comme l’emplacement idéal pour votre système. Humihouse vous conseille.

Lire Plus
Humidité en été
Non classé

Humidité dans une maison en été : d’où vient-elle et comment s’en débarrasser ?

Si vous avez une maison humide, il va de soi que la santé des occupants risque malheureusement d’être affectée. Si vous n’appliquez aucun traitement, vous subissez également des déperditions de chaleur se traduisant par une augmentation inutile de votre consommation d’énergie.

Lire Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.